Chambre 307… la Révélation by Ladyf75

Aujourd’hui c’est Ladyf75 qui me fait l’honneur de partager avec nous un de ses récits écrit en 2015 alors qu’elle commençait ses premiers pas dans ce monde. Croisée seulement une seule fois en soirée, je la suis par contre sur Wyylde car ses photos quotidiennes sont un régal pour les yeux. Au plaisir de nous recroiser Lady…

Il est pas loin de 19h, un peu en retard… dans mon taxi, je vois les minutes qui défilent, le stress monte, envie d’une cigarette mais pas le temps d’en savourer une. Je dois lui envoyer un sms dès que j’arrive. En bas de ce bel hôtel très classe, je lui envoie ce fameux sms avec ce mot « ok ». Je monte au 3ème et me dirige vers la chambre 307.

Je toc une fois et je ferme les yeux c’ était le deal. La porte s’ouvre, une voix douce et sensuelle me salue, il me prend la main pour me faire rentrer dans la chambre et il me bande les yeux.

Il m’ embrasse et me demande ce que je porte sous mon imper, un sourire aux lèvres et je lui réponds, comme convenu : un porte jarretelle et des bas. Il retire mon imper, j’entends son souffle et je devine son sourire. Ses mains me touchent, me caressent…Il me dit « vous êtes magnifique et votre peau est d’une douceur exquise ».

Je sens son regard posé sur moi. Il me prend la main pour me diriger vers le lit. Il me demande si je veux boire une coupe de champagne et je lui réponds “oh oui volontiers ». La coupe en main je déguste ce succulent champagne bien frais.

Il me demande si je vais bien et je lui réponds « oui très bien », la pression commence à disparaître et un laisser aller m’ envahit.

Ses mains sur mon visage, ses lèvres sur les miennes, j’ aime ce baiser.

Il me demande de m’ allonger, jambes écartées, il me caresse… Puis il me demande s’ il peut m’ attacher. Pendant un court instant, j’ai une hésitation car je suis soumise à un maître et certains interdits me sont imposés. Il sent ma crispation mais il me dit que je ne croins rien et qu’il respectera mes interdits.

Allongée sur le dos, bras et jambes écartées, attachée au lit, je suis à sa merci et je décide de lui faire confiance.

Je sens sa bouche sur mes lèvres, sur mon cou puis vers mes seins dont il titille les tétons avec ses dents, ses mains pressent mes seins lourds, je commence à avoir chaud, je me tortille de plaisir. Il se dirige entre mes cuisses, sa langue sur mon sexe, une langue incroyablement douce et très joueuse. Je sens un doigt, puis deux, je commence à être humide, très humide, mon bas ventre brûle de plaisir. Il continue de jouer avec sa langue, une torture, j’ai envie qu’il me pénètre, mes cris, mon souffle. Tout est excitation et je n’ai qu’une envie c’est qu’il me baise.

Il s’arrête brusquement, mes yeux sont toujours bandés. J’entends un bruit : un gode vibrant. Le bruit caractéristique de l’emballage déchiré d’un préservatif me rassure sur son hygiène. Il me caresse d’abord avec ce gode qui vibre, il me le met dans la bouche, une petite simulation d’ une belle fellation… ensuite il le pose sur ma fente, le glisse à l’intérieur de moi, c’est bon, je crie de plaisir. Je me tortille, je le supplie d’ arrêter, il ne m’ entend pas, il continue de jouer avec ce jouet sur mon sexe. J’essaye de me retenir mais je me lâche entièrement et je finis par jouir.

Il me retire le bandeau, la première chose que je remarque c’est son sourire charmeur et son regard malicieux d’ un bleu magnifique. C’est un très bel homme.

On discute, on rit, on se charme, il est pas loin de 21h et il me dit de me rafraîchir et de m’ habiller, nous allons dîner. J’ exécute et me dirige vers la salle de bain. Je me douche et me prépare, vêtue d’une robe noire sexy, je sors de la salle de bain, il me regarde: je vois à travers son regard que je lui plais et que je suis très jolie dans cette robe noire.

Nous dînons dans un bon restaurant qui se trouve dans cet hôtel très classe: un repas délicieux, du bon vin et un dessert à vous faire tomber. On apprend à se connaître, à découvrir nos jeux, il est tard, déjà 23h ; il est temps de rejoindre la chambre.

A moitié nue dans la chambre, une coupe en main je lui fais un rappel et je lui dis  » à mon tour de vous attacher » un grand sourire aux lèvres. Je lui demande de se mettre à quatre pattes sur le lit avec une envie irrépressible de rire mais je me contrôle. Je l’ attache aux 4 coins du lit cul à l’ air, je m’ approche de lui, je lui caresse les fesses , je le lèche (j’ avoue qu’il a un très joli fessier), je lui écarte les fesses, lui lèche son anus. Je le sens excité et ça m’excite aussi. Je lui mets un doigt, de l’autre main, je le branle et le doigte, il bande fort. Mes doigts sont recouverts de gel. Je le pénètre avec un doigt, il mouille, je me colle à lui, il m’excite à ce moment là et je me dis un gode ceinture serait le bienvenu, je lui mets un deuxième doigt, je sens qu’il en raffole, je tente un troisième doigt… Trois doigts sont en lui, il bande comme c’est pas permis.

Je sens son humidité anale. Il me demande de le détacher, j exécute sa demande. Tout excité, il me plaque sur le lit, je me cambre et il me baise d’une intensité incroyable. Il me dit qu’ il a une envie folle de me prendre le cul, mais non, car cela fait partie des interdits, alors il me baise intensément car l’ interdit l’excite et il finit par jouir.

Epuisée, je me lève et me dirige vers la salle de bain puis je le rejoins dans le lit. Tous les deux, allongés, il m’avoue que c’ est la première fois de sa vie qu’ il a osé aller si loin et que si j’avais eu un petit gode il aurait aimé que je le baise avec… Il est tard , 3h du matin et il est temps de dormir.

8h du matin. Il appelle la réception pour nous servir le petit déjeuner: café, jus d’orange, petites viennoiseries et nous discutons de la soirée. Il ne s’attendait pas à voir une femme posée, joueuse et surtout switch. Je lui ai avoué que ces temps-ci, mes envies étaient différentes, et que j’avais l’envie de faire découvrir à ces messieurs le plaisir anal et qu’il était le premier homme avec qui je le pratiquais. Pour lui comme pour moi, nous sommes sortis différents de cette nuit.

Après cette fabuleuse soirée, une nouvelle révélation, de nouvelles envies: soumise, oui, mais switch.

Un commentaire sur “Chambre 307… la Révélation by Ladyf75

Ajouter un commentaire

Répondre à fran_84 Annuler la réponse.

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :