« Le cul » by Mutine_Lili

C’est aujourd’hui Lili qui nous livre « son cul ». Charmée par ses écrits, je lui ai demandé d’en publier un afin de pouvoir le partager avec vous aujourd’hui. Chose qu’elle a acceptée.

Les fesses, le cul, le popotin, le croupion, le fion, la lune, mille et une façon de le nommer, le séant sur lequel mon giron s’assit…

Mes origines décuplées par le soleil de la Méditerranée ont arrondies naturellement ce fessier, avec le temps dessiné, modelé, agrémenté de quelques trainées disgracieuses que l’on ne saurait nommer tellement elles peuvent être détestées…Logées partout sur le corps mais en particuliers sur l’élément important de notre motricité…Symbole de yoyo, de régimes, d’accident de vie, ou plus joliment d’enfantement….

Mon cul donc !!! Mou, mollasson, tel une orange à presser, il convient néanmoins de le malaxer avec respect…Dur de l’accepter quand partout autour de nous, des culs d’anthologie, des petites pêches bien rebondies, des abricots bien fermés qui aiment se faire dévorer s’exhibent fièrement et justement,

Ne te plains pas et agit…

Quand ton emploi du temps le permet, cours, squat, pédale, jeûne, tu l’a perdu ce cul une fois il n’a pas si longtemps dans ta courte vie, me direz-vous encore, mais Malheur, COVID m’a obligé à mettre un terme à mes soirées de déglinguée, mon appétit reprenant le dessus, la gourmandise remettant ses cartes sur la table au dépend de la luxure mon autre vice bien acquis…

Et puis Elle est arrivée, ma petite collègue, bien gaulée, la petite vingtaine, qui peut manger tout ce que gourmandise lui donne, alors elle m’a régalée de douceurs au café du matin, sans compter que la chance d’avoir une activité comme la mienne qui me permet de savourer des mets du monde entiers…ah oui, mon métier, un mystère bien gardé dont je ne tire aucune fierté si ce n’est d’abuser de la bonté de mes sujets….

Enfin l’hiver, est revenu, son confinement, son couvre feu, la tartiflette, et la tarte au citron meringuée de mon aimé…parce que l’amour il parait passe aussi par la cuisine….Je crois que c’est vérifié et validé….

Mon Cul donc !!! Il aime se faire culbuter, attraper, se pencher, pour recevoir les à-coups de chevauchés endiablées, de levrettes déjantées, oui il parait aussi que Messieurs vous adorez, certains du moins à ma surprise, les voir ces culs bien fournis, s’agiter sous les assauts de vos membres bien raidis….

A la fois, contemplative de ce que la vie a donné à mes amies, me motivant à quelques sessions sportives, le sport en chambre ne comptant pas dans ces dépenses d’énergie, quoi que…

Et à la fois faisant fi de ce que les regards malintentionnés penseront de ce cul de trentenaire, préférant certains loisirs à d’autres…

Ma culotte de cheval bien à son aise, vous remercie de l’attention que vous aurez porté à cet écrit, mon cul vous salue chaleureusement, il vous sourit, comme le reste de mon corps et de mon esprit sourit à la Vie…

Lili

Un commentaire sur “« Le cul » by Mutine_Lili

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :