« L’escort girl » écrit à quatre mains (partie 4)

Laurent : 13

Il prend un malin plaisir à être son objet sexuel… la douleur fait maintenant place a un début de plaisir, et il se prend à aimer onduler son cul autour de ce gode qui le fouille. Il a passé le cap d’imaginer cette scène cocasse et inédite … il a confiance en elle, ce qui se passe en ce moment ne sortira pas de la pièce … si elles le voyaient, toutes celles qui lui ont offert leurs corps, ces soumises qui ont vu en lui le dominant bienveillant qui les guident dans la découverte de leurs instincts de dominées… si elles le voyaient, suçant cet énorme gode et se faisant enculer comme ça, elles n’y croiraient pas. Et elles croiraient encore moins qu’il aime ça, et qu’il commence à gémir de plaisir, tout dilaté qu’il est.

Pendant qu’elle s’occupe de lui, elle jette un coup d’œil à sa queue. Elle est dure, droite, prête à exploser ! Elle a une idée… elle va lui faire jouir son foutre sur lui-même, sur son visage de petit vicieux. Elle le fait allonger sur le lit, sur le dos, et lui demande de relever les jambes pour mettre ses genoux derrière ses oreilles, comme s’il essayait de se sucer la queue. Elle s’assoit à cote de lui, sa position est idéale, sa queue est dirigée vers son visage, et elle peut le branler facilement. Elle va le traire comme on traie un animal, jusqu’à ce qu’il se jute dans son visage. Elle enduit ses mains de gel, pour pouvoir l’astiquer plus facilement. Il a les yeux fermés, il ne voit pas que son gland est à 10 cm de sa bouche. Elle alterne le rythme de ses va-et-vient, tantôt doucement tantôt plus énergiquement. Elle lui donne l’ordre de lui dire quand ça va venir, et quand il lui annonce la bonne nouvelle elle lui ordonne de sortir sa petite langue. Elle le branle maintenant en maintenant sa queue en direction de sa bouche, et elle eprouve un plaisir intense à voir tout ce foutre exploser sur son visage… il hurle de plaisir, un râle incroyable. Elle sourit, satisfaite et étonnée, et approche sa bouche de son visage, pour nettoyer ce jus abondant.

Camille : 14

Elle adore ce qu’elle lui fait, baiser son cul elle n’aurait jamais cru… Elle enfonce et ressort le gode de plus en plus vite et de plus en plus profond. Quel plaisir !
Elle sent son cul qui se contorsionne pour mieux sentir le gode… Il est trop petit… Putain ce cul pourrait se fait baiser par un cheval c’est pas possible !
Il gémit, il se laisse aller pour la première fois de la soirée, elle sent qu’il est bien et prend du plaisir…elle est là avec lui, pour lui, pour son plaisir…
Il lâche la queue qu’il a dans la bouche pour se concentrer sur ses sensations anales… C’est tout nouveau pour lui… C’est si difficile pour un homme de faire deux choses en même temps pense-t-elle… Pour une pute hors de question d’arrêter de sucer une queue parce qu’on se fait enculer !
Il sent la chaleur monter en lui, son souffle devient rapide et son pouls s’accélère il a envie qu’elle le baise plus profond et plus ardemment.
Comme si elle lisait dans ses pensées elle ôte le gode de son cul et se décide à lui enfourner le troisième plug, le plus gros…
Elle va le chercher dans sa boîte et cette fois ci le lubrifie. Il sait. Elle lui met sous le nez pour qu’il apprécie la taille de l’engin.
« Cambre toi bien », son cul est déjà bien dilaté mais là il va falloir qu’il prenne sur lui pour ne pas crier.
Elle commence à l’enfoncer doucement, elle lui demande de bien respirer, de se détendre pour qu’il puisse passer le diamètre le plus large… Il sent son cul qui s’élargit, il a l’impression qu’il va se déchirer, c’est une sensation plutôt  désagréable mais si transgressive. Le plaisir viendra après. Il ne sait pas s’il va y arriver, il prend sur lui mais il a mal, elle le rassure, il peut le faire et elle continue lentement mais sûrement à lui enfoncer cet énorme plug dans son cul de gros porc.
Il est à bout, il ne peut plus, ses jambes tremblent, il lui demande d’arrêter mais elle lui enfonce d’un coup sec les quelques millimètres qui restent pour que le plug soit bien place. Il pousse un cri mais ça y est il y est… Quelle sensation étrange, il n’a plus mal et sent comme une pesanteur dans son cul, il se sent comblé.
Elle se remet contre son oreille et lui demande de descendre sa jambe du bureau et se retourner vers elle. Il s’exécute.

Laurent : 15

Le voila maintenant face à elle, le cul lesté de cet accessoire énorme auquel il s’habitue peu a peu. Que lui réserve t’elle maintenant ? Peu importe finalement, il n’a plus aucune appréhension, il est tout a elle, sa chose, il a décidé de se laisser guider et de lui laisser jouer sa partition indécente…

Camille : 16

Elle l’entraîne vers le lit, il marche avec cet objet entre ses fesses, c’est si étrange comme sensation. Elle lui demande de s’allonger au milieu du lit et en s’exécutant il a l’impression que le gode s’enfonce encore plus loin dans son cul. Elle lui prend ses mains toujours liées et les met au dessus de sa tête.
La pute est très excitée par ces jeux interdits, elle a joui une fois il y a un long moment maintenant, elle sait que ce soir est pour son plaisir à lui, cela dit comme toujours… Il se moque bien de son plaisir à elle cet égoïste !
Alors c’est son tour, il va la faire jouir qu’il le veuille ou non. Elle prend le plug moyen et se l’enfonce dans le cul rapidement, elle a l’habitude et adore cette sensation.
Ensuite elle prend le gode rose, s’approche de son client et lui cale sa base dans la bouche, une fois de plus il est ridicule et elle se délecte de cette vision… Allongé sur le lit, les mains attachées au dessus de sa tête, un gode sortant raide de sa bouche et une queue demi molle… pas très attrayant le grand patron !
Elle est trempée de mouille, elle se caresse la poitrine, titille son clitoris et vient se remettre à califourchon au dessus de la tête de son client. Son cul du côté du visage de l’homme et sa chatte du côté de son menton. Elle s’empale sur le jouet d’un coup jusqu’à sa base si bien que le gode s’enfonce dans la bouche du client.
« Merde ! Fait attention petite salope et tiens le bien entre tes dents je ne veux pas qu’il bouge ou tu auras à faire à moi c’est bien compris ? »
Elle replace le jouet correctement et le réinsère dans sa chatte. Elle est très excitée et commence les allers retour, elle prend beaucoup de plaisir surtout à l’idée de la vision qu’a son client, il doit voir son trou transpercé par un joli plug, il doit voir le bijou qui s’approche si près de son visage puis s’en éloigne, il doit sentir l’odeur de sa mouille et de sa chatte mélangées à l’odeur du silicone… Elle espère qu’il ouvre les yeux, cela dit il est si pervers qu’elle ne peut imaginer qu’il ne le fasse pas…
La pute pose ses mains sur le torse de l’homme et continue de se ramoner la chatte sur le gode, elle prend beaucoup de plaisir, elle sent qu’elle va jouir rapidement et très fort cette fois ci, il a intérêt à bien avoir calé le jouet dans sa bouche parce que lorsqu’elle va prendre son pied elle va l’enfoncer très profondément et effectuer des mouvements de bassin très puissants… Après tout s’il s’étouffe tans pis pour lui… Elle ne le réanimera pas!
Elle a une vision directe sur la queue du client, elle se redresse de plus en plus, elle pourrait si elle se penche un peu la prendre en bouche mais qu’il aille se faire foutre, c’est son moment à elle, elle s’en occupera plus tard…
Elle ferme les yeux et se concentre sur son plaisir, son bassin qui bouge et ondule, elle sent monter la jouissance lentement dans tout son corps, elle crie de plus en plus fort, elle perd la tête et elle explose de plaisir…

Merci à Lady G et son soumis pour avoir illustré ce récit

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :