Site icon Itinéraire d'une licencieuse

 » Comment j’ai découvert le Cap » by blackcafe

C’est Blackcafe qui ouvre le bal de ma nouvelle rubrique  » le premier pas vers le reste de ma vie » et je l’en remercie.

Il a accepté, lors d’une interview, de me raconter avec humour et sa naïveté de l’époque, sa découverte du Cap d’Agde. Je t’embrasse…

Allez Blackcafe, raconte moi comment tu es tombé dedans…

C’était l’été 1997. Cette année là j’avais 2 semaines de vacances sans destination précise avec ma femme et mes 2 enfants. Mon choix s’est porté sur Béziers. Nous n’y étions jamais allés, alors pourquoi pas et ainsi assister à sa féria? J’ai trouvé une location pour une semaine en me disant “ je verrai sur place pour trouver un point de chute pour la seconde semaine”. Béziers c’est sympa mais c’est dans les terres, il fait chaud et il nous fallait la proximité de la mer. Je suis allé à l’office de tourisme ( Airbnb n’existait pas:)) afin de leur demander s’il y aurait un appartement en location en bord de mer disponible. La dame, charmante, m’a proposé un appartement au cap d’Agde. Nous ne connaissions ni cette ville et encore moins sa réputation sulfureuse…

Nous voici installés dans notre nouveau logement au sein d’une résidence. Tard après dîner, j’ai décidé d’aller visiter les alentours. Je suis un homme de la nuit…Alors que je déambulais dans la ville, j’ai vu des personnes avec des serviettes de plage. Je les ai donc suivi en me disant qu’elles me mèneraient vers la mer, ce qui fut effectivement le cas : le chemin suivi a débouché sur une très grande plage. Je suis resté debout à admirer l’étendue salée dans laquelle la lune se reflétait sous un ciel étoilé. J’étais là, tranquille, perdu dans mes pensées, écoutant le doux bruit du ressac sur le sable… ( quel poète:)) Il n’y avait personne sur la plage lorsque j’ai vu approcher un couple. L’homme s’est dirigé vers moi alors que sa femme est restée en retrait. Il a engagé la conversation:

Puis il a fait signe à sa femme de s’approcher et il me l’a présentée. Une jolie blonde svelte, en longue robe blanche de soirée, une allure bcbg. Nous avons parlé de tout et de rien jusqu’au moment où l’homme m’a dit :

Après quelques hésitations, l’homme me dit:

Silence

Je suis resté estomaqué par cette proposition. Quel était cet homme qui m’offrait sa femme? Mais malgré moi sa proposition m’avait excité. La nuit était douce, il n’y avait personne…

Alors je lui ai demandé où et quand.

Alors j’ai sorti mon membre déjà bien raide. L’homme a intimé à sa femme :

Cette inconnue s’est jetée goulûment sur ma queue sous l’œil de son mari. Elle salivait, bavait, crachait dessus. Une vraie gourmande. Puis son mari lui a demandé d’arrêter de me sucer et il m’a proposé:

Quel dilemme !! mais ce cul si joliment offert était trop tentant. La chaire est faible…:))
Nous nous sommes isolés derrière un kiosque de maitres-nageurs, l’homme m’a donné une capote car bien évidemment je n’en avais pas, et je l’ai prise debout contre le mur alors que son mari la traitait de tous les noms : »Salope, tu la sens sa grosse bite?… hein? Tu aimes ça… »


Ensuite je suis rentré encore sous le choc de ce qui s’était déroulé aussi vite. Je ne réalisais pas…Etait-ce un rêve éveillé, était-ce la réalité…? Le lendemain je suis retourné dans l’agence de location prendre des prospectus touristiques et j’ai découvert qu’il y avait un village naturiste et des clubs échangistes. Je suis resté sage le reste de la semaine mais pas aveugle. J’ai découvert, lors de mes excursions nocturnes, les soirées, les tenues, la débauche, bref l’esprit cap d’Agde.

Je suis devenu adepte du Cap depuis et du libertinage quelques temps après…

Exit mobile version