Brisons les tabous: le pipi… le caca…le pet…

Là, vous vous dites: soit elle a fumé la moquette soit elle va nous parler d’urologie et de scatologie . Et bien que nenni.

J’ai décidé de m’attaquer à certains tabous et je vais aborder aujourd’hui le sujet des besoins naturels. Désolée messieurs mais maintenant je vais m’adresser aux femmes.

Votre premier rendez-vous

Mesdames, vous rencontrez un homme, c’est votre premier rendez-vous, vous avez passé un agréable moment ou une nuit à faire les 400 coups avec lui, vous vous êtes montrée au top de votre séduction… Vous êtes maintenant entre ses bras, lorsque vous sentez une flatulence se présenter au bord de votre anus prête à éclore telle une fleur empoisonnée. Vous vous retenez, à vous en faire exploser le ventre, pour finalement laisser échapper un léger pet, en veillant bien à ne pas soulever la couette. Grand moment de solitude.

Car je dois vous le dire: ni les hommes ni les femmes ne produisent des vents aux senteurs boisées, ça se saurait. Et voilà, un premier tabou envolé…

Et que dire du moment où vous sentez votre ventre se crisper et une forte envie d’aller à la selle ( expression chic pour dire chier)? Ah gênant ce moment et tellement moins glamour que les heures de folle passion passées (et oui moi ça dure des heures, pas vous?) juste avant, sur, sous, derrière (pour certaines) ou devant lui.

Nous avons toutes été concernées à un moment ou un autre par le poop-shaming, autrement dit la honte d’aller faire la grosse commission dans une situation de non intimité.

Pourquoi faire pipi reste un acte sain, normal et pas trop sale alors que faire caca est mal vu? Et péter, si terrible?

« Les princesses ne font pas caca »

Nous ne sommes pas tous égaux malheureusement. Une femme doit rester classe, élégante et propre en toute circonstance. Doit-elle pour autant être constipée 3 jours durant pour éviter de laisser des preuves de ses défécations? Doit-elle frôler l’occlusion intestinale?

Moi je n’ai (presque) aucune pudeur et faire pipi la porte ouverte, devant vous :)), devant mon amoureux, sur mon amoureux … ( ah là je fais une digression:)), dehors, entre deux voitures, s’il y a urgence ou en collectivité, ne me pose aucun problème.

Sinon comment faire un caca ninja?

Dans son sketch très drôle “ sujets tabous” , l’humoriste Caroline Vigneaux, nous explique qu’il faut tapisser la cuvette avec une épaisse couche de papier toilette afin d’amortir le bruit de l’impact.

Vous pouvez également laisser couler l’eau de la douche ou du robinet, faire rapidement votre “ grosse commission” et prendre ainsi votre douche ce qui laissera le temps de faire disparaître les odeurs de votre méfait. Ça c’est possible uniquement si les toilettes sont dans la salle de bain bien sûr.

Une amie m’a raconté qu’elle s’asseyait sur le bord de la cuvette afin d’être le plus discrète possible et d’éviter le “ floc” fatidique, mais peine perdue :))

Et les odeurs…on en parle? Soit vous avez la chance que les toilettes sont équipées d’un pschitt aux douces senteurs sucrées chimiques soit, organisée, vous vous êtes munies de votre Chanel ou Dior à 100 balles, prêtes à en sacrifier quelques millilitres pour cacher votre “méfait”. Ou encore craquerez-vous une allumette!!

Ma technique

De mon côté j’ai trouvé une jolie formule inspirée toujours de l’humoriste précitée au dessus.

Lorsque je sais que mon ventre ne va me laisser aucun répit, que je n’atteindrai jamais le confort douillet et rassurant de mes toilettes dans lesquels je peux m’exprimer librement, je me campe pleine d’assurance devant cet homme qui avait, encore il y a quelques minutes, ses doigts ( et pas queue:)) enfouis dans mon fondement et je lui annonce ceci :

“ j’ai quelque chose d’important à te dire”

À cet instant je sens que j’ai capté 100% de son attention et qu’il se dit dans sa tête “ ok j’ai été bon mais faites qu’elle ne soit pas tombée amoureuse “

Et là je lui assène: “ Voilà, les femmes aussi font caca. Je sais, je fais tomber un mythe mais c’est comme ça. Alors telle que tu me vois, je vais aller m’enfermer dans les toilettes. Merci de te trouver une occupation, genre allumer la télé ou écouter très fort de la musique. Voir, le mieux serait que tu ailles faire un tour… »

Ainsi drapée dans ma dignité, je peux aller me soulager. Par contre, remarquez que je reste chic en toutes circonstances.:))

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :