Le désir à sens unique

« …l’épanouissement des chairs l’une contre l’autre et l’une par l’autre est le but véritable du désir. » Jean-Paul SARTRE

Définition de Désirer: souhaiter vivement un contact charnel; convoiter.

Le constat

Une amie m’a dit il y a quelques jours « Ce matin, je me suis regardée dans la glace et je me suis dit, merde, je suis encore une jolie femme et mon mari ne me regarde plus, ne me le dit plus. J’ai tellement envie d’être désirée de nouveau ».

J’ai moi aussi fait ce constat pendant mes dernières années de mariage lors desquelles j’ai ardemment souhaité un contact charnel. J’étais blessée de ce manque manifeste de désir envers moi, voire je me sentais rejetée et mon ego en a pris un coup. Zut il était passé où ce désir de nous? Il a bien existé tout de même!!

Alors, j’ai lu et appliqué toutes les recommandations publiées dans la presse professionnelle:))) (Biba, Elle, Marie Claire, femme actuelle…) qui traitait de sujet comme  » Comment exciter un homme? »  » Comment faire renaitre le désir dans son couple”!!! :

  • débarquer dans le salon en lingerie sexy : un flop
  • partir un week end en amoureux : un flop
  • lui mettre mes seins, mes fesses sous le nez : un flop
  • lui envoyer des nudes par sms : un flop
  • faire genre j’ai pas envie : alors ça bizarrement ça n’a pas été un flop :))

Apparemment les techniques proposées par les experts du sexe ne marchent pas sur tous les hommes:))

J’en ai même parlé à mon gynécologue qui, rassurant, m’a dit  » vous savez le stress, le boulot… partez en vacances, changez d’air ». Trois semaines aux Antilles n’y ont rien changé. Bref encore un flop mais je suis rentrée toute bronzée.

Les maris de mes amies enviaient même le mien d’avoir une femme toujours partante pour baiser:)) Mais re flop, même pas une demi molle:))

Alors j’ai tempêté, râlé, fait la gueule, pris quelques kilos au passage et enfin un soir j’ai eu la réponse à ma question « pourquoi ne me désires-tu plus? » – « je ne te vois plus en objet sexuel ». J’étais sa femme, la mère de ses enfants, le chef d’orchestre familial, son associée mais plus son amante. Il faut dire qu’avec tous les rôles que la vie nous fait jouer parfois on s’y perd…

Je peux vous dire que ça pique sur le moment…Comme si nous n’étions pas suffisamment fortes déjà pour se dire que tout est de notre faute:)))

Pourquoi vouloir se sentir désirée est si important?

Etre désirée pour moi c’est d’abord être reconnue comme une femme désirable. Ensuite c’est une façon de me sentir vivante, de ressentir chaque parcelle de mes sens, d’entrer en interaction avec l’autre, de partager cette fameuse alchimie. Lorsque cela devient à sens unique, la tristesse m’envahit, je me remets en question ( je suis très forte pour ça :)), limite je culpabilise, le manque m’habite, mon désir pour l’autre augmente, devient plus aigüe …Car le désir c’est l’envie de ce qu’on ne peut pas avoir… Bref c’est le serpent qui se mord la queue.

Pour une bonne partie des femmes et des hommes non libertins que je côtoie au quotidien , le manque voire l’absence de désir est prégnant au sein de leur couple.

La routine y est pour beaucoup, elle l’étouffe. Certain(es) surfent sur cette absence et l’enterrent au plus profond comme j’ai pu le faire. Ce manque d’être désirée je l’ai enfoui bien loin, très longtemps…trop longtemps…Quel dommage!!.

D’autres prennent les choses en main et décident de pimenter leurs préliminaires avec des sextoys, de nouveaux jeux, de nouvelles positions, de nouvelles pratiques, de nouveaux lieux, créent des scenarii, visionnent des films porno.

D’autres basculent dans le libertinage et pratique le mélangisme, l’échangisme, le trio, la pluralité…

Dans mon couple nous avons décidé « d’aller voir chacun de notre coté ». Il était inenvisageable de libertiner ensemble. Je voulais explorer cette facette de moi en tant que « femme seule ». Et alors là j’en ai pris des kilos de désir, de regards fiévreux, de flatteries, de caresses, de baisers….et des mètres de queue:)) (allez je m’octroie un peu de vulgarité). J’en ai vécu des aventures, des expériences…et ce n’est pas fini. Tellement, d’ailleurs, que tout désir pour mon mari a disparu et nous a conduit à la rupture…

Une amie m’a posé la question il y a quelques jours » as-tu des regrets »??. Le seul regret que j’ai, est de ne pas avoir commencé plus tôt. Mais étais-je prête?

Pour ma part là où je me sens le plus désirée c’est lorsque je descends les escaliers du club, le bar, la piste de danse. Robe, talons hauts, le regard des hommes qui me déshabillent…et tu m’offres…

Les commentaires sont fermés.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :