C’est pas un effet spécial ???

Je l’ai déjà raconté mais pour ceux qui n’ont pas suivi, je me suis découverte fontaine lors de mon premier rendez-vous avec mon tout premier amant dans cette chambre d’hôtel il y a 2 ans maintenant. L’excitation provoquée par tous nos échanges sans doute…mais lorsque j’ai passé le pas de la porte, il m’a plaquée contre le mur, a posé ses lèvres sur les miennes pour un long baiser et ses doigts (après avoir découvert que j’étais poilue:)) m’ont pénétrée et à ce moment là, alors que je sentais un liquide chaud couler le long de mes jambes, j’ai découvert ce qu’était le lâcher prise…

Et j’ai alors compris la signification des mots « fontaine » et « sourcier ». Pas de honte, je n’ai pas trouvé cela « sale » mais juste incroyable et magique. Encore…je lui ai dit. Et qu’est-ce qu’il était fier mon bel amant de m’avoir initiée à ce mystère car difficile à l’âge que j’avais de m’apprendre encore quelque chose sur mon corps.

J’ai réalisé que ce que j’avais toujours pris pour un effet spécial dans les films X était en fait réel: non les actrices de porno n’ont pas une poire pleine d’eau dans le vagin. Riez, mais c’était ce que je pensais. Car comment autant de liquide pouvait s’échapper voire s’éjecter par jets de leur corps?

J’en ai découvert des choses ce jour là… Et mon corps me révèle encore beaucoup de surprises. Il faut dire que je choisis bien « mes magiciens » :))

Depuis ce jour, avec l’expérience, j’arrive à faire sauter le verrou à chaque fois et j’adore expulser et crier mon plaisir de cette façon (entre autres…) Ses doigts qui stimulent, fouillent mon vagin, qui vont chercher et se posent sur mon point G, qui caressent mon clitoris, je ronronne, puis l’excitation monte, monte, ma chatte est gonflée, mon corps se cambre, se cabre, sa tête sur mon ventre qui me maintient fermement, ma main dans ses cheveux, le cri qui s’échappe de ma gorge et ce flot qui jailli…Une courte pause et de nouveaux ses doigts qui m’affolent, les vagues de plaisir qui m’emportent… C’est un véritable abandon…

Bref pas de simulation possible…l’orgasme est, dans mon cas, à chaque fois là, aussi bien physique que cérébral.

Et que dire lorsque ses doigts fouillent mon anus et vont chercher mon point G à travers la paroi et me font couler? Et bien vous ne le saurez pas…en tout cas pas aujourd’hui (émoticône du bonhomme qui tire la langue)

Pour conclure, à part le fait de devoir changer les draps et/ou passer la serpillère par terre après, c’est vraiment un super pouvoir…

Merci Milord78 pour cette illustration de la « femme fontaine ».

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :