Ma soirée “dirty dancing”

Vous êtes nombreux à me demander “alors c’était comment ta soirée dirty dancing hier” ???( même ma mère m’a demandé mais je n’ai pas pu tout lui narrer, bien évidemment 😉 )

Mais à vous, je vous raconte tout … Vous avez d’abord jalonné ma journée de vos gentils messages pour mon anniversaire et je vous en remercie et embrasse tous…

La tenue

13h ma robe, commandée spécialement pour la soirée sur Wish, n’est toujours pas livrée. La cata…

14h J’ai enfourché mon destrier motorisé et me voilà partie chez Emmaus dans le 12ème. Information cruciale que je partage avec vous : ils sont tous fermés le jeudi :(((. Alors, je pianote sur mon téléphone ( merci Google) et je trouve une boutique vintage dans le Marais et je m’empresse d’y aller …

Pas de bol, elle ne fait que les années 40 et 50, mais sympa, la patronne m’indique la boutique « kilo shop » pas très loin.

15h Là, rien qui ressemble à une robe des années 80 mais je déniche un jupon de danseuse en tulle que j’achète pour 3 francs 6 sous en me disant que, mis sous une robe, cela pourrait aller. Mais quelle robe????

16h C’est chez une amie, qui s’habille en mode rétro, que je trouve une robe rouge à pois blancs. Bon, un peu grande mais avec une grosse ceinture et des escarpins cela fera l’affaire.

17h Ouf, j’ai ma tenue.

Et oui, j’ai des problèmes de dingue, me direz-vous…

Je vous l’accorde ces selfies n’ont pas été pris dans l’optique d’être artistiques, mais plutôt pour avoir l’avis de mes copines Marseillaises. Au moment de partir, prise d’une inspiration créative, je décide de prendre mes talons à boucle et mon soutien gorge harnais avec des chaînes afin de les associer avec le jupon. On ne sait jamais… si la soirée évolue…

La soirée

21h Nous voici arrivés avec mon démon à cette soirée « CULte Club ».

On a immédiatement le sentiment d’être plongé 30 ans en arrière, dans l’attente que le show commence et que « bébé et Johnny » apparaissent dans ce lieu atypique. Ce qui ne tarde pas à se produire. Des ombres chinoises se dessinent sur un grand drap qui nous sépare de la scène, on devine des silhouettes qui évoluent lascivement au rythme de la musique qui a envahi le loft. Puis, le drap tombe et nous nous retrouvons tous sur la piste à nous déhancher au rythme de la BO du film. La foule est bigarrée, hétéroclite et gaie. Plusieurs groupes d’amis se joignent à nous, l’ambiance est festive et ça commence à chauffer !

Et puis, la soirée bascule. Attention ! la suite est réservée à un public averti (je vais notamment citer plusieurs fois le mot « queue » :)))

23h Je fais voler ma robe à pois et mes escarpins, et je me transforme en danseuse lookée BDSM, à savoir mon jupon, mes talons et mon soutien-gorge harnais. Je me retrouve accroupie à sucer une queue avec une amie, puis prise en levrette par cette même queue que nous avions fort excitée toutes les deux, tout en suçant un homme qui vient avec courtoisie me présenter et bien… devinez quoi…sa queue :)).

Allez savoir comment ensuite je me suis retrouvée prise en sandwich entre deux beaux black qui ont investi mes orifices de leur queue : l’une dans la bouche, l’autre dans ma chatte.

Quelques pauses douches, danses, rires et échanges avec l’équipe que je salue au passage car ils étaient tous très sympathiques. Big up au DJ que j’ai un peu embêté:))) et à qui j’ai fait découvrir Larusso.

Quelques minutes sur la Croix de St André le temps que mon démon fasse rougir mes fesses et je suis allée tester une contrainte fort intéressante, qui ressemble à un tonneau ( je vous laisse imaginer) dans lequel un bel homme m’a généreusement faite couler sous les yeux des artistes présents qui, de spectateurs, se sont transformés en participants.

Le temps de reprendre mes esprits et puis bang ! La main de mon démon enserre ma nuque, il m’entraîne dans une « salle de torture » et me voici offerte ( et oui j’adore ça) à deux beaux étalons, noirs comme l’ébène, avec des tablettes de chocolat incroyables. WAOUH, Ils nous dévoilent des queues impressionnantes (nous n’en avions jamais vu d’aussi longues et grosses:)). Deux minutes plus tard, je me retrouve contrainte ( encore Valia??!!) et prise par tous mes orifices avec mes trois mâles qui chantaient à tue tête  » happy birthday to you….. » tout en me besognant avec ardeur au rythme de la mélodie !

Un grand moment d’anthologie dont je me souviendrai toute ma vie…

3h il est l’heure de quitter les lieux. Sur le chemin du retour, nous dégustons un croque monsieur en terrasse.

5h Paris s’éveille alors que nous nous endormons…

Je n’ai pas sucé ou été baisé par autant de queues que le nombre de mes bougies ce soir là ( et heureusement car je ne compte pas rentrer dans le livre des records) mais à bien y réfléchir ( ou à compter) je crois que j’ai au moins atteint, voir dépassé, ce nombre sur l’année:)))

Je suis encore très loin de l’actrice X Lisa Sparxxx qui a baisé avec 919 hommes en une seule journée, une moyenne de 94 secondes par partenaire:))

Happy birthday Valia !!!!!

PS: ma robe de chez Wish est enfin arrivée. Pas de regret, ma tenue improvisée était 1000 fois mieux! Voilà, c’est juste pour ceux qui se demanderaient si j’ai finalement été livrée.:))

2 commentaires sur “Ma soirée “dirty dancing”

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :