Site icon Itinéraire d'une licencieuse

Je suis de retour du Cap!!!

J’espère que vous avez tous passés de très bonnes vacances. Je sais que certains le sont encore et je les embrasse bien fort…

Moi je suis de retour. Allez, vous en mourez d’envie, alors je vous raconte mes vacances (pour ceux qui s’en foutent, je vous autorise à zapper:)))

Alors pèle-mêle: l’ile de ré, ses pistes cyclables bondées, sa pluie, ses éclaircies, le froid parfois ( bon j’exagère un peu car j’ai pris des couleurs mais je ne suis pas loin), un peu de nage à la Conche ( pour ceux qui connaissent) la Java des Baleines et son DJ qui a illuminé mes soirées, le concert de Veronique Sanson écourté à cause…..de la pluie, encore elle.

Je me suis bien reposée mais il était temps que j’enchaîne…

AU CAP!!!

Décadent, pétillant, excitant, scintillant, flamboyant, trépidant, distrayant, attachant, cinglant, surprenant, dansant, limite plaisant ( private joke!!)

En plus d’être ma première fois au cap, c’est également la première fois que j’ai du faire du naturisme ( c’est pas beau ça de découvrir encore des choses à mon âge…)

A peine descendue de voiture, je suis tombée sur tous ces gens nus, intégralement bronzés, déambulant naturellement…, surtout les hommes avec la queue et les couilles ballottantes au rythme de leurs pas. Mes articles sur les formes de penis et sur les bites de chair et de sang me sont revenus à l’esprit De chair ou de sang? Cachez ce sexe que je ne saurais voir…

Allez, c’est parti…welcome in Cap d’Agde Valia!!

Mes temps forts de la semaine

Comme vous allez pouvoir le lire, j’ai adoré… et y être guidée par mon démon n’en a été que plus excitant et grisant…

Samedi

J’ai posé les pieds sur le quai de la gare d’Agde en cette chaude fin d’après-midi, mon démon a posé sa main sur ma nuque et m’a embrassée. Toute la frustration accumulée les jours précédents s’est échappée de mes pores dans ce baiser et l’odeur de sa peau. Et toutes les substances qui m’ont tant manqué se sont libérées… Mon unique pensée a été ENFIN!!! The skin hunger

A peine ma charmante colocataire, nuitflamboyante, retrouvée, ma valise vidée, mon tutu enfilé (mon nouveau délire vestimentaire:))) nous avons enchaîné sur une soirée privée dans une villa. Après avoir été fessée et fouettée ( il me fallait bien ça, vous l’aurez compris, pour reprendre pied), malmenée par Monsieur Kokynelle95, j’ai fait un superbe trio cérébral très directif avec mon démon et le joli thescorp qui m’a laissée pantelante, ruisselante, accroupie.

Dimanche

Attention grosse journée découverte. Je vous préviens ça va être lonnnnnng…

J’ai d’abord dû…….. ne pas m’habiller!! Je n’ai pas réussi à aller totalement nue à la plage, mais au retour, mon démon m’a dépouillée de mon paréo et c’est contrainte, que je suis rentrée dans le plus simple appareil jusqu’à l’appartement. Franchement je n’aime pas ça. Sur la plage OK mais dans les boutiques et restaurants…

J’ai ensuite découvert la « baie des cochons ». Alors là, waouhhhh!!! C’est une bande de sable d’une centaine de mètres réservée à des naturistes libertins. Ici les couples s’aiment en public devant des cohortes de voyeurs. C’est bondé, difficile de trouver un petit coin pour étendre sa serviette au milieu des couples en pleines caresses bucco-génitales tandis que des grappes d’hommes se baladent nonchalamment, avec une demie-molle, l’air de rien mais le regard acéré, à l’affût d’un mari prêt à offrir sa femme.

Ce qui est très rapidement le cas: une « tortue » ou « grappe » se forme alors qu’une quinquagénaire espagnole empalée sur la queue de son mari se saisit d’un sexe à portée de main qu’elle commence à masturber en alternant avec d’autres queues qui se présentent à elle. Puis elle prodigue une fellation pendant qu’une nuée d’hommes les encerclent de plus en plus près. Ils sont deux puis dix, puis trente…Odeurs de sueur, mélangées à la crème solaire, corps nus des spectateurs la main sur leur demi-molle se collant les uns aux autres pour être aux premières loges. Il est presque impossible de distinguer la femme derrière cette barricade de dos velus, bronzés et parfois très tatoués.

C’est bien souvent en fin d’après-midi, lorsque le soleil cogne moins, que les bukkakes s’enchaînent et créent des tortues terrestres mais également marines:)))

Pour un peu que madame soit fontaine, elle jaillit sous les applaudissements.

Bref, je n’ai jamais vu autant de sexes nus au m2:))

Plus sages, certains couples se limitent à un cuni ou une fellation sur leur serviette de bain sous le regard de leur voisin de glacière qui les regardent en se masturbant ou restent indifférents. J’ai pour ma part sucé mon démon le plus discrètement possible pour ne pas attirer les vautours…:)) C’est super excitant!!

Le soir un apéro chez des amis et nous sommes tous partis à la Casa, un restaurant/bar où j’ai dansé, dansé, dansé et jouis:)))…

Lundi

Les soirées s’enchaînent : j’ai d’abord découvert ce qu’était un « apéro coursive » (organisé par ma colocataire) avec une quarantaine de personnes, puis je suis allée avec mon démon à une soirée lors de laquelle je me suis faite malmener par une domina. Normal quoi!

Mardi

Nous avons participé à un « mariage d’amitié » entre Madame Kizlove et son amie. Nous sommes partis jusqu’au port en longue procession tous revêtus de blanc et il y a eu un simulacre de cérémonie avec le maire, le prêtre, les anges et une bonne sœur. Trop contente de pouvoir remettre mon tutu et ma perruque rouge!!

Mercredi

Nous avons été invité par la jolie Nikkaia qui a fait ce très bel article sur mon blog et son mari pour un apéro. Ce fut un réel plaisir de pouvoir échanger avec elle. On parle…de moi

Je suis ensuite allée, seule, à la Casa, le bar devenu mon repère et là j’ai dansé, dansé, dansé…Mon démon est venu m’y retrouver et m’y a faite longuement jouir…et oui encore…

Jeudi

Soirée au « Clair Obscur », le club BDSM du cap sur le thème « Obéissance ». Vous imaginez bien que je n’ai pas enfilé des perles:))). D’abord fouettée par mon démon, il m’a ensuite enfermée, les yeux bandés, dans la cage verticale, mes seins passés à travers les barreaux, à disposition. Deux hommes, ne se sont pas privés de jouer avec eux de longues minutes pour mon plus grand plaisir…Monsieur Pokaline m’a ensuite délivrée pour mieux abuser de son martinet sur mon cul, exposé sur le cheval d’arçon alors que la jolie Madame Pokaline, tâtait, elle, de ceux de mon démon.

Le temps d’un massage des pieds effectué par un soumis et hop mon démon m’a entraînée, par ma laisse, dans la pièce du fond et m’a fait mettre à quatre pattes. Il m’a guidée vers une petite cage dans laquelle je me suis retrouvée enfermée, recroquevillée au sol, tel un petit animal. Je fantasmais sur ce type de contrainte…il l’a réalisé et j’ai adoré…

Je suis restée un long moment, telle une petite chienne, à regarder une femme se faire fouetter, alors qu’une autre se faisait doigter sur la table de gynécologie tandis qu’une autre se faisait lécher assise sur le slim.

J’ai été généreusement arrosé de la cyprine d’une femme assise sur le toit de la cage alors que mon démon, puis Monsieur Pokaline ( encore lui!!:)) m’ont malmenée à coups de stick électrique. Ce dernier, je crois, y a pris goût :))) Puis délivrée j’ai pris place sur le slim sur lequel j’ai enfin pu jouir.

Vous avez compris qu’on était au clair obscur avec les Pokaline? :))

Épuisée, vidée, nous sommes rentrés…..baiser:)) Chacun de notre côté…

Ça excite ces préliminaires !!

Vendredi

Après un dîner avec les pouppydom et leurs amis et quelques photos délires avec la jolie Angy nous sommes tous partis au « Glamour ». Nous y avons dansé , puis entrainée par mon démon, j’ai parcouru les labyrinthes de coins câlins séparés en deux parties: couples d’un côté, trio de l’autre. Nous avons au passage découvert une petite pièce avec un carcan dans lequel je me suis amusée à placer ma tête et mes mains pour tester. Mais c’était sans compter sur la perversité de mon démon qui a utilisé sa ceinture pour bloquer le carcan m’empêchant de me libérer. Mon jupon retroussé je suis restée ainsi le cul exposé aux regards des couples qui passaient.

La soirée s’est terminée dans une chambre du côté trio offerte par devinez qui? et à combien? :)))

Samedi

Je me suis habituée à déambuler quasiment nue au sein du village. Aujourd’hui après-midi à la baie des cochons avec l’objectif de faire une petite séance BDSM sur la plage. A moitié rassurée, je me suis laissée menotter, mettre un mors dans la bouche, attacher un collier autour du cou et fixer une laisse. Par contre je n’avais pas prévu le panneau « open bar » planté devant moi fabriqué par mon démon à l’arrache:))) qui a ensuite déposé des martinets, une cravache, un vibro sur la serviette à coté de moi. Satisfait de lui, il m’a bandé les yeux et abandonné à mon triste sort:))) Pauvre Valia:)))

Je suis restée de longues minutes à attendre, cette fois ci absolument pas rassurée, sous le soleil à sentir le regard des gens et le sien surement…J’ai entendu un homme dire  » on va être aux premières loges « .

Soudain des mains m’ont caressé les seins, le dos, les fesses. Le sable a crissé sous les pieds d’inconnus. « Mais combien sont ils me suis-demandé? » Une femme m’a traitée de petite salope offerte, la voix d’un homme à surenchérit en attrapant mon sein qu’il a malaxé…Une main m’a attrapé par les cheveux et tiré la tête en arrière. J’ai reçu des fessées. Puis j’ai entendu que l’on actionnait le vibro qui s’est rapproché de ma chatte pour s’y poser. Je me revois basculer mon bassin d’avant en arrière pour aller chercher mon plaisir et jouir…

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir, une fois mon bandeau enlevé, mes coquines copines Marseillaises venues exprès pour me faire cette surprise organisée d’une main de maitre par mon démon sous le nom de code « opération tortue »:))

Voilà, moi aussi j’ai fait une tortue!!

Nous sommes, le soir, parties faire les folles à la Casa.

Dimanche

Voilà, c’est fini…

Dernier jour…Repos au Waiki toute la journée avant de repartir le soir à Paris.

Comment voulez vous que je ne rentre pas déprimée à Paris après une telle semaine…

Un grand merci à ma colocataire nuitflamboyante sans qui je ne serais jamais venu au cap, je garde un très bon souvenir de nos petits déjeuner à 13h:)), tous les amis et les nouveaux rencontrés pour leur accueil et leur gentillesse, mes copines Marseillaises pour m’avoir fait cette surprise « opération tortue », les photographes pour avoir immortalisé mes frasques ( je ne vous les ai pas toutes montrées ni racontées :))) et bien sûr mon démon qui a été plus démoniaque et pervers que jamais…

Quitter la version mobile