Faut il être bi pour être un(e) vrai(e) libertin(e)?

En ce jeudi 23 septembre 2021, journée internationale de la bisexualité (Merci Monsieur Hellbell de ce rappel car j’allais laisser passer cette journée), je m’interroge donc sur ……… la bisexualité.

En effet si vous regardez les fiches sur wyydle, pratiquement toutes les femmes s’affichent bi et de plus en plus d’hommes le sont également. Mais à quel niveau?

D’abord c’est quoi le libertinage?

Dans sa forme originelle, être libertin était la volonté/le fait de s’extirper du carcan moral et religieux imposé par la société et l’église. Pour rappel, à l’époque, la seule position autorisée par l’Eglise était le missionnaire. Dans le noir . Et uniquement à des fins de reproduction. Le coup du samedi soir quoi!

La seconde c’est que bien que le libertinage ne soit pas forcément et systématiquement synonyme de pluralité sexuelle, ça en demeure tout de même la cerise sur le gâteau!

En partant de là, on note que ce sont – le plus souvent – les femmes qui font le premier pas. Les premières mains sur la cuisse, les premières caresses, les premiers baisers sensuels inter-couples, ce sont elles. Pourquoi ? Disons que dans l’imaginaire collectif, deux femmes qui s’embrassent, ce n’est pas de la bisexualité mais du jeu érotique. Alors que deux hommes qui se caressent, de suite, ça devient compliqué en terme d’étiquettes.

Donc de manière générale, ce sont ces dames qui ouvrent le bal. D’où cette idée assez répandue que la plupart des libertines sont bi.

La bisexualité, une obligation pour être libertin(e)?

Il faut admettre que si l’un de vous au moins n’est pas bi (ou en tout cas  pas très à l’aise avec une personne du même sexe, nue, à proximité de vous), vous allez très vite limiter vos possibilités en termes de pluralité sexuelle. Dans le feu de l’action, sans forcément vous prendre un sexe dans le derrière, disons qu’il y a quand même une certaine promiscuité…

Ne pas confondre bi …et Bi

Je vous la fais courte…

Il y a la « bi-friendly » qui est une personne qui ne craint pas d’avoir un contact intime avec exactement le même sexe, et même s’il ou elle est hétérosexuel(le).

J’ai commencé à ce premier niveau. C’était tout nouveau pour moi, je n’avais jamais embrassé de femmes auparavant… J’ai aimé leur approche délicate, sentir le désir dans leurs yeux, leurs mains qui se posaient sur mes seins offerts, la douceur de leur peau, leur tendresse. Je me suis retrouvée à prendre plaisir à les caresser en retour, les embrasser comme la jolie et douce Cécile…

Et puis avec la jolie Eve, je me suis révélée « bi-sensuelle ». J’ai découvert que je pouvais être attirée physiquement par une femme et avec elle j’ai abordé tout récemment des jeux érotiques et sexuels…Et oui j’y viens tout doucement…:))) Soyez patientes mesdames…:))

Et puis il y a celles qui sont attirées physiquement ET affectivement par une autre. Bon là désolée je n’ai pas encore de photos pour illustrer ce niveau:))

Dans chaque catégorie, il y aura encore une nuance de « préférence » à apporter. Certain(e)s seront attirées par les deux sexes à 50/50, d’autres plus, d’autres moins. Il n’y a pas de règle, ni d’absolu. Il n’y a pas de bisexuel(le) lambda. Et dans tous les cas, la bisexualité n’est pas une question de choix mais d’identité.

Alors NON la bisexualité n’est pas un pré requis pour être libertin(e) mais cela ouvre un grand choix des possibles! Pourquoi se priver de la moitié de l’humanité de plus de 18 ans??

Si on m’avait dit il y a deux ans que j’écrirais ça… moi farouche hétéro:)).

Allez, bonne journée et surtout EMBRASSEZ QUI VOUS VOULEZ!!

Sources Nouslibertins.com

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :