Bises à mon osteo

Lorsque je me suis assise sur la chaise devant lui et qu’il m’a demandé “alors qu’est-ce qu’il ne va pas ?” il ne devait pas s’attendre aux flots de larmes qui ont ruiné le bois de son bureau.
“ Ah oui ça n’a pas l’air d’aller” m’a t’il dit . Il est perspicace et fin observateur mon osteo:))
“ Allez racontez moi”

Petit aparté et précision le concernant: Il est top, drôle, joli garçon ce qui ne gâche rien, nous avons quitté nos conjoints en même temps alors ça rapproche et il suit mon itineraire de loin…

Bref revenons à moi, petite chose ruisselante secouée de sanglots, gluante, pleine de morve coulant de mon nez ( je ne vous cache rien:))) allongée sur la table d’examen, faisant fondre le papier de protection jetable de mes larmes. On est très très très loin de la Valia rayonnante et solaire vous pouvez me croire…

Mais mon osteo rien ne lui fait peur. Il me répète “allez racontez moi en continuant de pleurer car vous êtes plus détendue et c’est plus facile pour que je vous manipule”

Il est aussi très pragmatique mon osteo.

Alors telle une poupée ( je suis très forte dans ce rôle) je me laisse claquer les cervicales, craquer entre ses bras, remettre en place les articulations, palper mon foie et autres organes, tout en lui résumant ma tristesse par ces quelques mots “j’ai une peine (panne) de cœur »
“Comme c’est mignon”me dit il . Alors là l’épave que je suis à cet instant ne voit rien de mignon à mon état.

Comme l’écrivait si bien Victor Hugo

« Le cœur humain ne peut contenir qu’une certaine quantité de désespoir. Quand l’éponge est imbibée, la mer peut passer dessus sans faire entrer une larme de plus «

Il enchaîne “ Vous rendez vous compte combien vous avez de la chance d’avoir votre petit cœur qui bat comme si vous aviez 15 ans?”.
S’il le dit.. mais là tout de suite je ne me trouve pas très chanceuse…c’est plutôt l’inverse. Je me trouve pathétique, ayant l’impression d’être une actrice drama conduite par ses émotions, les yeux tellement bouffis que même le Face ID de mon iPhone ne me reconnaît plus… Mon cœur je le voudrais plus dur et pas cette éponge…

Revenons sur la table d’examen…

– « Combien d’amies avez vous autour de vous qui peuvent se vanter de ressentir encore de telles émotions? C’est génial ce que vous vivez” Vu comme ça il a pas tord. Il est trop fort mon osteo pour me remonter le moral. Mais j’ai mal…
– « Vous qui aimez écrire, posez vos émotions sur le papier. Quels sont les mots qui vous viennent, là, tout de suite. «

– « Rejet, envie d’aller me terrer dans ma cave … »
-« Ah oui c’est pas très positif tout ça. Je vous ai connu plus drôle »
Il a beaucoup d’humour mon osteo…

Aussi suivant son avis éclairé, j’ai écrit ce petit billet d’humeur pour lui plutôt que de m’apitoyer sur moi même. De toutes les façons ma cave est trop pleine, je ne peux même plus y entrer:))

Au fait soyez rassurés ce n’est qu’une pointe de tristesse, mon démon est toujours présent dans ma vie!

Note 1 à moi même: penser à ranger ma cave cet hiver

Note 2 à moi même : continuer d’aimer. Je ne peux pas me refaire…

Note 3 à moi même: vite retrouver mon sourire car j’en ai marre de taper mon code pour déverrouiller mon téléphone

2 commentaires sur “Bises à mon osteo

Ajouter un commentaire

  1. Mais bien sûr que tu le trouveras ton roi, ton maître. Celui qui te fera trembler jusqu’à l’échine d’émotions et d’amour.
    Celui contre lequel tu te blottiras quand tu auras froid, quand tu réclame ras des carresses ou des douces tortures…
    On t’aime, notre douce Valia

  2. Coucou Valia … mais on disait quand nous étions adolescent : 1 de perdu , 10 de retrouver .. Une jolie femme comme toi enjouée et pleine de vie , n’aura aucun mal à trouver un ami (et un amoureux ! ) si elle le souhaite … Tu n’as qu’à claquer des doigts et tu auras 10 hommes à tes pieds !! …
    Je t’embrasse partout , partout et je te souhaite un excellent week-end …
    Jean-Luc

    PS : ne reste pas trop dans la cave ! ..

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :