Vivons notre « second printemps » librement…

Aujourd’hui nous sommes le 18 octobre, journée mondiale de la ménopause.

Vous avez vu comme il est poétique mon titre pour vous parler de ce qui nous arrive ou arrivera à nous toutes…..Et oui on en parle de la MENOPAUSE (le vilain mot est laché)…ET NON NON NON ce n’est pas la fin des haricots!!!

D’abord sachez mesdames que la ménopause est un phénomène progressif qui commence dès la naissance. En Chine, le Second printemps est la troisième plus importante phase de la vie d’une femme, après l’Eau céleste (arrivée des menstruations) et le Mûrissement du fruit (grossesse).

C’est une étape inéluctable de la vie d’une femme et pour moi MENOPAUSE rime avec METAMORPHOSE. (d’où mon papillon tatoué sur l’épaule)

Non, ce n’est pas une maladie

J’ai su que je commençais à vieillir le jour où mon gynécologue, lors de ma visite annuelle, a cessé de me dire  » allez on enlève le stérilet et on fait un petit 3ème??? » Quelques années plus tard les questions insidieuses ont commencé  » Vous avez des bouffées de chaleur? Vous n’auriez pas pris un peu de poids? Vous dormez bien? »

Là j’ai senti la bascule. Zut c’est vrai je flirte avec la cinquantaine me suis je dit…et je crois qu’il doit se passer quelque chose de pas très sympa à cet âge …

Lorsque je lui ai annoncé mon divorce en début d’année, là cela a été la cata ( pour lui, pas pour moi:))) Il m’a dit, totalement flippé:

– mais non ce n’est pas possible, comment vous allez faire lorsque vous serez ménopausée???

– pourquoi je vais avoir un cancer me suis je encore dit??? ( je me parle beaucoup dans ma tête:))

-Vous allez être seule reprend-il, avoir des baisses de moral, limite être déprimée, vous allez gonfler, vous sentir fatiguée. Cela va être durrrrrrrrrrr toute seule !!!!!

Tout d’un coup je me suis sentie vieillllllllllllle!!

Mais j’ai aussi compris que si j’avais eu un gynéco pour accompagner mes grossesses, il m’en fallait très vite un(e) pour accompagner ma métamorphose:))).

En l’occurrence c’est UNE gynécologue que le destin a placé sur ma route et elle est top.

J’ai été honnête avec elle, dès les premières secondes en lui disant que j’étais une fraiche divorcée et que j’avais une vie sexuelle très active. Sa réponse a été : « enfin une femme qui s’assume et qui vit pleinement sa sexualité » . Là je me suis dit ( et oui encore!!) elle, je l’aime déjà!!

Pendant l’échographie abdominale, elle m’a dit:

« Chérie (elle est drôle ma gynéco, elle appelle toutes ses patientes “chérie”) donc, chérie, ton ovaire droit il est dead et l’autre presque dead”. Elle est d’origine syrienne et elle parle beaucoup en « franglais »:))

Voilà comment elle m’a annoncé que j’entrais tout doucettement dans le clan des ménopausées.!! Youpi!! C’est devenu tout de suite plus drôle et rassurant avec elle…Il semblerait que j’ai de la chance car je n’ai pas le lot de petits désagréments qui accompagne ce « gros mot ». Le sexe serait-il la solution? . A méditer et à suivre….

Vivons pleinement notre féminité

Fini le temps de la maternité, des ados en crise, vivons pleinement notre féminité (enfin lorsqu’on a pas eu ses enfants trop tard). On peut enfin se consacrer à soi, à des rencontres, réactiver sa boite à fantasmes, envoyer balancer nos complexes et s’accepter telle que l’on est.

La ménopause n’est jamais représentée comme un gain, une victoire, un succès, une étape, un triomphe, mais toujours comme un amoindrissement, un tarissement, une perte irréparable, une faiblesse, une tragédie. Une fin.

Elle doit être tue, cachée, enfouie et par dessus tout silencieuse. Ce qui contraint les femmes à la vivre dans la solitude, la honte, l’angoisse et le non-dit.

Savez vous que selon l’ étude pour la Fondation des femmes et MGEN, l’institut de sondage Kantar a interrogé les Françaises sur le sujet de la ménopause. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes : 42% des Françaises abordent peu le sujet de la ménopause, 39% pas du tout, indique l’étude. Pire, 44% des femmes en période de pré-ménopause dénoncent même un impact négatif sur leur quotidien, tandis que 41% d’entre elles ont déjà entendu des commentaires ironiques ou moqueurs.

Mais je vous le dis, pour moi c’est mon plus bel âge:))) Passionnant, exaltant, excitant, épanouissant…. Moi et ma libido n’avons jamais été aussi rayonnantes…Je danse, je ris, je vieillis ( mais mes amoureux également), j’aime, je baise, j’écris, je souris, je ris, je suis toujours autant curieuse et je croque la vie à pleines dents…. Cela aide à rester jeune…

Dites, c’est moi ou il fait très chaud dans la pièce:))) Ah!! nous sommes dehors!!:)))

3 commentaires sur “Vivons notre « second printemps » librement…

Ajouter un commentaire

  1. Bravo encore pour ce nouvel article sans faux-semblants comme d habitude. Je pense aussi que quelque soit la saison, ça se passe surtout dans la tête et pas dans les ovaires 😉 si le printemps est mort, alors vive le second printemps !!!

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :