Site icon Itinéraire d'une licencieuse

Itinéraire d’une licencieuse a un an!!

Cher Blog,

Je t’ai longtemps imaginé pendant ces semaines de confinement en 2020 : chic et photographique…

Je t’ai mûri et laissé grandir, grossir dans ma tête. Je t’ai préparé des textes, les récits de mes folles aventures, mes pensées les plus délurées, Mon Itinéraire…en imaginant pouvoir le partager avec d’autres femmes et des hommes.

Pourquoi celui d’une licencieuse?

D’une part car je trouvais ce mot plus joli, plus original que libertine et d’autre part, j’aime sa signification :

Libre dans ses mœurs, ses écrits, ses paroles

Je me suis reconnue et je suis devenue une Licencieuse Amoureuse Blogueuse

Techniquement, informatiquement, j’ai un peu galéré, tu le sais…Tu ne t’es pas laissé faire facilement, tu m’as résisté et j’ai failli abandonner, mais lorsque j’ai découvert qu’en mode Admin, tu devenais plus conciliant :))), je t’ai enfin compris et je t’ai embarqué dans mon univers : tu es né.

Happy birthday mon blog

Il y a un an, souviens toi, nous enchaînions confinements et couvre feux. J’étais seule, dans mon petit appartement, au 6ème ciel. Ta naissance a rendu ma solitude moins pénible, voire même salutaire. J’avais un but : celui de te donner la vie et de te faire grandir.

Nous avons travaillé tous les deux d’arrache pied des heures durant. Le jour… la nuit…

Je t’ai construit, déconstruit, reconstruit. Je t’ai vu prendre forme…J’ai découvert tes talents, tes astuces. Je t’ai nourri de mes mots et rapidement mon itinéraire était là, sous mes yeux. J’étais fière de moi, tu te souviens? Peu importe si j’étais lu. Le plus important est que tu étais vivant.

Souviens toi comment et combien j’étais fébrile lorsque j’ai lancé le GO. Des ami(e)s, des inconnu(e)s allaient découvrir ma vie, mes envies, mes folies …J’allais m’exposer…

Quid de la suite?

Et oui maintenant que le socle était posé, comment te faire vivre? Que t’écrire pour t’alimenter? Car tu réclamais mes mots comme un nourrisson le sein de sa mère.

Alors je me suis lancée.. Un premier article sur la fessées Fais moi rougir les fesses … puis une ode à la jolie queue de mon amoureux Ode à votre queue… C’était parti…Les idées d’articles fusaient…les mots coulaient…mon style s’améliorait…s’affinait…

J’ai fait des collaborations avec le talentueux dessinateur Milord, des lecteurs et lectrices que je connais et des anonymes m’ont envoyé leurs textes pour diffusion « Le vivre avec vous… » by S. Le flop by IIetvous, mes amoureux, mes ami(e)s et des inconnu(e)s ont donné de leur personne pour illustrer certains de mes textes ( seins, fesses, culs…) L’ éjac. faciale et ses bienfaits,

J’ai découvert des drôles de journées mondiales 22 juin: la journée sans culotte, 29 août : le « go topless day »

J’ai écrit sur les poils Le diktat du « zéro poil », les seins État des lieux … seins, les fesses Pleins feux sur nos fesses…les queues de nos hommes Cachez ce sexe que je ne saurais voir…, la sodomie La sodomie les tabous Brisons les tabous: le pipi… le caca…le pet…la ménopause Vivons notre « second printemps » librement…

Sur le monde du BDSMComment je vis le BDSM?. Quelques heures dans le sanctuaire de Patrick Le Sage.

J’ai raconté à travers toi mes folles soirées Ma soirée “dirty dancing”, ma découverte du Cap D’agde Je suis de retour du Cap!!! et de l’île du Levant Mon week end sur l’île du Levant

Je t’ai partagé mes peines Bises à mon osteo et mes joies J’ai retrouvé mon sourire que j’avais perdu…, mes coups de foudre Je vis une histoire d’amour avec…, mes jeux Mes jeux mes photos La danseuse rencontre le Maitre encordeur sous le regard du photographe, les événements que je crée et anime avec mon démon Les diners affriolants, 21 novembre: les goûters affriolants

Bref c’est aujourd’hui une centaine d’articles et 20.000 visiteurs qui ont posé leurs yeux sur toi cher Blog, depuis un an.

Tu es mon confident, la preuve en est les multiples brouillons que tu as dans ta mémoire et que je n’ai jamais diffusé car bâclés ou trop personnels. Bien souvent écrit la nuit lors d’insomnies, de chagrins ou de retour de soirées. Car tu le sais plus qu’aucun autre, j’ai besoin de vider mes pensées dans ta « pensine », pour continuer à aller de l’avant…

Tu m’as vu m’épancher, pleurer, m’enflammer sur des sujets, sourire, rire, râler, galérer sur des tournures de phrases, hésiter sur des photos…chercher mes mots…

On s’amuse drôlement tous les deux! Tu ne trouves pas?

Mon rêve aujourd’hui ?

J’ai de grandes ambitions pour toi : j’ai l’espoir un jour de te tenir entres mes mains…sache le.

Je t’embrasse cher Blog,

Ta Licencieuse…

Quitter la version mobile