La dépendance affective

Entre passion amoureuse et dépendance affective, il est parfois difficile de situer la frontière.

Tout amoureu(se)x est dépendant de l’être aimé(e). Jusqu’à un certain point.

L’amoureu(se)x « normalement » dépendant(e) vit bien les séparations pour mieux apprécier les retrouvailles. Il/elle ne redoute pas d’être abandonné(e) à la moindre turbulence, il/elle prend plaisir à consacrer du temps à ses amis, sa famille, ses loisirs….

Et puis il y a moi, le petit bout de femme qui semble comme ça très forte et indépendante et qui en fait , est très sensible et a du mal à être séparée de l’autre.

La petite fille au fond de moi se réveille parfois pour crier « aime-moi » ( elle fait chier celle la:)). Certainement un besoin d’amour, de reconnaissance, besoin d’être rassurée, valorisée … bref, des casseroles plus ou moins présentes et bruyantes que je me traîne en les gérant plus ou moins bien.

Il est compliqué, pour moi encore, d’apprivoiser la solitude et de vivre juste pour moi alors que j’ai passé toutes ces années à m’occuper de mes enfants, (ex)mari, famille, maison, boulot… J’ai eu parfois tendance à m’oublier, à ne pas avoir de temps pour moi véritablement et à ne vivre qu’à travers et pour les autres.

J’y arrive petit à petit… Aujourd’hui, je ne peux compter que sur moi même. Je sais m’auto-congratuler ( Youpi!) sur ma vie, mes projets, mes choix, mes décisions….

L’écriture m’a beaucoup aidée et mon blog est né ( eh! mais tu vas bientôt avoir 2 ans cher blog!!)

Je suis fière de ce réseau que j’ai pu tisser au sein de ce monde libertin et des amitiés fidèles que je m’y suis fait.

Et puis, il y a Toi, que j’ai rencontré il y a quelques mois. Je sais que tu n’aimes pas les larmes que je verse parfois, mais elles font partie de moi ( en plus je peux bruler 1,3 calories/minute au passage:))

Ce ne sont pas des larmes de tristesse ou d’abandon, loin de là, parce qu’avec toi je n’ai pas cette peur, non, ce sont plutôt des larmes libérées par des émotions fortes et heureuses que je n’arrive pas à exprimer par les mots. Eh oui je parle « le liquide » :))

Et puis t’emballes pas, tu n’es pas si important que ça dans ma vie:))) ( c’est pas beau de mentir Valia)

Sinon, j’ai lu dans un articles qu’il y avait 9 signes de dépendances affectives. J’en ai identifié seulement 4 chez moi, alors je ne suis pas totalement addict:)))

2 commentaires sur “La dépendance affective

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :