« L’attente…récompensée… » by Eva

Aujourd’hui c’est Eva qui nous livre son récit. Elle m’a gentiment abordée par ces mots  » ce petit message pour vous dire que j’adore vous lire car je me retrouve énormément dans vos écrits ». Aussi je lui ai proposé de la publier et elle a relevé le défi pour notre plaisir.

L’attente sous la pluie….Et puis le voilà le sourire accroché jusqu’aux oreilles quand il me voit. Il m’étreint par la taille et m’embrasse avec la fougue de sa jeunesse. Moment intense et magique digne d’un film hollywoodien, j’avais oublié ce qu’était un vrai baiser…Il m’entraîne dans la chambre réservée pour l’occasion. Ca fait si longtemps que nous attendons de pouvoir enfin laisser libre cours à nos pulsions…4 mois de discussions, 4 mois que nous apprenons à nous connaitre dans les moindres détails. Nous nous regardons longuement et recommençons nos langoureux baisers parfaitement aphrodisiaques dans cette chambre à la pénombre calculée.

Je le jette sur le lit et le déshabille d’une main habile tout en continuant à l’embrasser sa bouche, son cou, son torse, son sexe. Je lui avais promis de lui montrer mon habilité acquise avec un sexe en bouche. Il est plus que ravi de ma démonstration…Je sens son sexe se durcir et gonfler dans ma bouche chaude et humide. Ne tenant plus il me couche sur le dos et me pénètre avec une infinie délicatesse. Ses va-et-vient se font de plus en plus intenses et rapides…Mais il s’arrête et comme pour faire durer le plaisir me montre à son tour ses compétences linguistiques !!!

Hummmm, je sens sa langue parcourir mon entrejambe, tel un chat faisant délicatement sa toilette avec douceur et appui bien dirigé. Il remonte, lentement, sur mon ventre et vient délicieusement titiller, mordiller et sucer mes tétons, et je sens son sexe dur se frotter contre le mien…Il m’embrasse dans le cou tout en me pénétrant une nouvelle fois.Un sentiment de chaleur intense m’envahit soudain et je me retrouve dans l’incapacité de modérer mon plaisir, je jouis en hurlant comme jamais…Mon regard se plonge dans le sien et j’y trouve une pointe de malice et de satisfaction, il n’a pas l’intention d’en rester là !!!Il me bascule sur le ventre et commence à stimuler mon anus avec un doigt, il cherche, en même temps sur le lit, le gel déposé avant le début de nos ébats. Il réussit à l’attraper et commence alors à pénétrer de plus en plus mon petit orifice qui s’ouvre sous ses doigts experts. Il décide de s’y introduire avec une telle aisance que j’en suis la première surprise.

Notre étreinte devient des plus intense et il me fait jouir encore une fois. L’intensité est telle par le plaisir qu’il me procure que je sens son énervement monter et aboutir à sa jouissance. Moment sublime d’une jouissance commune où nous sortons complice de ce moment. Nouvelle série de caresses et de langoureux baisers. Cependant il est temps pour moi de partir. Il me propose de prendre une douche, je m’exécute et le rejoins malgré ma réticence à montrer mon corps au grand jour. Il me trouve sublime, je rougis, et nous reprenons nos baisers dans un grand fou rire. L’eau qui ruisselle sur nos corps ne tarde pas à nous émoustiller de nouveau. Je prends de la mousse de douche dans mes mains et je commence à le masturber délicatement, avec, pour le laver. Il fait de même sur moi. Nous passons un long moment entremêlés de caresses et de baisers. Son sexe propre dégageant une subtile odeur de romarin et d’eucalyptus, telle l’odeur du hammam, je m’accroupie et entreprend une nouvelle fellation sur son sexe érigé, quel plaisir que d’avoir ce phallus robuste en bouche. Je le lèche délicatement de bas en haut en insistant sur son prépuce, il gémit de plaisir en me disant que je suis une déesse de la fellation. Il me lève délicatement me colle contre le mur et me pénètre à la fois sensuellement et fougueusement. L’orgasme ne tarde pas à arriver mutuellement encore une fois. Nous finissons de nous laver encore groggy par cette incartade.

Sortant de la douche, il me propose un repas, il a pris soin de commander des sushis en livraison afin qu’on ait pas à sortir de notre antre….(il avait tout prévu pour me garder)…Nous mangeons en parlant de notre rencontre et de nos vies respectives. Ses sushis sont sacrément sensuels….Nous recommençons à nous toucher, nous caresser, nous embrasser et recommençons nos ébats aussi tendres que fougueux. Un moment de pose bien mérité et je regarde l’heure, il est déjà minuit passé , heure à laquelle j’aurais dû partir. Il me demande de rester, ce que je fais sans me faire prier…S’en suis une nuit intense où nous n’avons pour ainsi dire pas dormi, car 1h30 c’est juste une sieste, et un petit-déjeuner tout en complicité d’une nuit torride avec la maîtresse de maison (du gîte) qui nous demande si  nous avons bien dormi. Moment de gêne et de complicité partagée dans un regard, rien qu’à la pensée de cette nuit qui fut le début d’une longue série de nuit……
Le libertinage a aussi son lot de rencontre magique qui peut changer une vie….

RomEvaddict

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :