Une nuit à l’hôtel Mama Shelter

Je suis arrivée à 21h15 au Mama Shelter. Vous venez me chercher à la réception. Dans l’ascenseur vous m’embrassez. Arrivés dans la chambre vous enlevez mon manteau, me plaquez contre le mur, relevez ma robe sur mes reins, glissez votre main entre mes cuisses, votre doigt masse mon clitoris, un doigt puis 2 dans ma chatte et vous me faites couler. La robe ôtée, nous avons basculé sur le lit. Vous m’avez de nouveau faite couler. Je vous ai sucé la tête renversée en arrière dans le vide, votre queue bien au fond de ma gorge jusqu’à m’étouffer. Puis vous m’avez baisée. Nous sommes descendus prendre plusieurs verres puis dîner. Nous sommes remontés vers minuit en décidant de ressortir pour aller à la Marquise. Je me suis donc déshabillée pour enfiler ma robe transparente avec le décolleté dans le dos et mes hauts talons , vous m’avez dit que vous souhaitiez que je sorte remplie. J’ai donc sorti mon rosebud, je me suis mise à 4 pattes sur le lit et j’ai enfoncé le rosebud dans mon cul. Vous m’avez plaquée sur le lit, caressée. Je n’ai pas pu attendre d’être en club pour sentir votre collier autour de mon cou et je vous l’ai réclamé. C’était un vrai besoin. Vous vous êtes relevé, vous avez sorti et attaché votre collier autour de mon cou et la longue laisse avec laquelle je me suis branlée. Je pense que vous devez bien voir l’image et savoir l’effet que cela me fait. J’étais déchaînée et toutes velléités de sortir ont été arrêtées à partir de ce moment. De multiples jouets sont apparus: vous m’avez fixé des pinces sur les seins et mis la chaîne entre les dents en le demandant de me redresser ce qui a eu pour effet de tirer mes tétons vers le haut et d’accentuer la douleur. Vous avez joué avec un gode boule dans mon cul, je me suis mise à 4 pattes et je vous ai entendu enlever votre ceinture ( ah ce bruit) puis tout en me demandant de compter vous m’avez fouettée les fesses avec. J’ai découvert sous l’oreiller un gode ventouse translucide. Vous m’avez proposé de jouer avec. Je l’ai posé sur le lit et tout en m’empalant dessus je vous ai sucé. Vous avez à un moment mis vos mains autour de mon cou et vous avez serré très fort. Je suis partie et J’ai repris mes esprits en me demandant où j’étais pendant quelques secondes. Une sensation étrange. Vous m’avez demandé si j’avais eu peur mais je suis en confiance avec vous et je n’ai pas eu peur. Vous m’avez faite couler plusieurs fois et vous avez copieusement joui sur moi. J’ai terminé collée contre vous , je me suis endormie vers 4h bercée par les gémissements d’un film de cul à la TV. Réveillés à 11h vous m’avez dès le réveil faite couler encore et encore. Pendant que vous vous branliez je me suis frottée comme une petite chienne contre votre cuisse. J’adore ça être votre chienne. Vous avez joui sur mes seins et je me suis branlée alors que vous me pinciez les seins. Une douche, encore quelques minutes gagnée en votre compagnie jusqu’à Montparnasse, un café et malheureusement l’horaire d’un train qui a clôturé cette parenthèse jusqu’à la prochaine fois .

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :